Le Domaine

vignesPropriété familiale depuis 5 générations
Localisation : Monnières, au sud-est de Nantes
Superficie : 27 hectares
Conduite du vignoble : conversion officielle en agriculture biologique en 2007 – essais biodynamiques depuis 2012 – vendanges manuelles et mécaniques

Cépage : melon de bourgogne, folle blanche (gros plant), gamay, abouriou, côt, cabernet

Portrait de vigneron

domaine2Au coeur de l’appellation Muscadet Sèvre et Maine, sur le Fay d’Homme près de Monnières, la famille Caillé est propriétaire depuis 5 générations. Vincent Caillé, qui a repris le vignoble familial en 1986, fait partie d’une nouvelle génération de vignerons décidés à mener une politique de qualité sans concession. Avec l’entêtement du passionné, il produit des Muscadet Sèvre et Maine de haute expression. Sur des sols variés (gneiss, gabbro et orthogneiss), il travaille la terre avec labours ou enherbement naturel. Cultivées en « bio » depuis 1996, ses vignes s’épanouissent sur des sols vivants qui ont retrouvé leurs tulipes sauvages, une espèce protégée longtemps victimes des traitements chimiques de la région. Vincent Caillé fait partie de ces rares vignerons nantais qui produisent du Muscadet « bio », un vrai sacerdoce compte tenu du climat océanique et de la propension du cépage Melon à accueillir chaleureusement le mildiou. A la cave, il vinifie ses vins de façon traditionnelle avec des levures indigènes et de longs élevages sur lie. Ses cuvées, aux prix angéliques, sont d’une densité et sensibilité remarquables qui viennent redorer le blason d’une appellation renaissante. Comme il se plait à dire, Vincent Caillé fait « sa part », à l’image du petit colibri de la légende amérindienne. Cet oiseau mouche, ami des fleurs, était le seul à s’activer devant l’immense incendie de la forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Et seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui lança : «Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ?» «Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part». Un joli clin d’oeil pour ce vigneron engagé qui n’a de cesse de progresser. Un voyage hors du temps.

 

 

 

 

 

 

Flag Counter